« Thierry Chartier, chercheur à Limoges récompensé de la médaille de l’innovation par le CNRS »


Article paru dans Le Populaire du Centre le 15 octobre 2018

Le papa des implants crâniens en céramique, à l’origine d’une première mondiale réalisée en 2013 à Limoges, a reçu sa médaille des mains de la Ministre Frédérique Vidal.

Thierry Chartier, 58 ans, chercheur à Limoges vient de recevoir la médaille de l’innovation du CNRS le 10 octobre avec deux autres chercheurs Valérie Castellani et Daniel Le Berre. Le prix, décerné depuis 2011 récompense des chercheurs sur leurs travaux dans les domaines technologique, thérapeutique ou social.

Thierry Chartier, pionnier des procédés additifs pour l’élaboration de céramiques a développé la technologie de la stéréolithographie  qui a débouché en 2001 sur la création de la start-up 3DCeram. Une vingtaine de personnes y sont employées à Limoges. Il est en quelque sorte le « papa » des implants en céramique et on peut dire de Thierry Chartier qu’il est à l’origine de la première mondiale réalisé au CHU de Limoges en 2013 : cette année là, un implant crânien en céramique avait été posé sur un patient.

« Il a également participé au développement d’un procédé de jet d’encre qui a donné lieu, en 2006, à la création d’une seconde start-up, Ceradrop, spécialisée dans les techniques d’impression pour l’électronique imprimée », note le journal du CNRS qui lui consacre tout un article. Cette société, aussi implantée à Limoges, emploie également une vingtaine de personnes.

« Il avait trente ans d’avance sur l’impression 3 D en céramique », indique Matthieu Valetas, directeur de l’incubateur AVRUL (l’agence pour la valorisation de la recherche universitaire du Limousin.) « C’est une récompense très importante. C’est une médaille de très haut niveau international. Avoir une médaille comme ça ça veut dire que l’on consacre l’un des tous meilleurs mondiaux dans son domaine. Les académies des sciences de Chine, de Russie et des Etats-Unis ont à coup sûr regardé qui, le 10 octobre a été récompensé par le CNRS. »

Thierry Chartier à gauche sur la photo reçoit sa médaille
de la part de la ministre de l’enseignement supérieur,
de la recherche et de l’innovation Frédérique Vidal.

Thierry Chartier a également été à l’origine de la création d’un laboratoire commun avec la société Air Liquide en 2005 pour la production d’oxygène et d’hydrogène. L’hydrogène est le vecteur énergétique de demain pour les piles à combustibles par exemple.

« Effectivement, c’est un prix prestigieux a témoigné Thierry Chartier auprès du Populaire.fr mais c’est un travail qui ne s’est pas fait tout seul. Le chercheur au début a les idées mais s’il est tout seul, il a du mal à les mettre en oeuvre. C’est une reconnaissance collective avant tout. Rien ne serait possible sans l’Institut de recherche sur les céramiques, l’université de Limoges et le CNRS. Ce prix contribue à augmenter leur visibilité ainsi que celle du territoire du Limousin.»

 

Video Thierry Chartier

AVRUL
Ester Technopole - 1 avenue d'Ester
87069 LIMOGES CEDEX / FRANCE
Tél. 33 (0)5 55 35 88 60